TÉLÉCHARGER GRATUIT MANUEL DE PALPATION OSSEUSE ET MUSCULAIRE

Ebook ita téléchargement gratuit torrent Manuel de palpation osseuse et musculaire: Points gâchettes, zones de projection et étirements PDF. -. Télécharger Gratuitement: Manuel de Palpation Osseuse et podkarpacie.info Télécharger COLLECTION LIVRES DE MÉDECINE Anatomie medicaleAtlas en. 19 nov. x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue fois. Taille du Manuel De Palpation Osseuse Et podkarpacie.info (PDF, Mo) .. de la partie III de cet ouvrage, un jeu de 2 DVD (inclus gratuitement.

Nom: GRATUIT MANUEL DE PALPATION OSSEUSE ET MUSCULAIRE
Format: Fichier D’archive
Version: Dernière
Licence: Libre!
Système d’exploitation: Android. iOS. MacOS. Windows XP/7/10.
Taille: 24.76 Megabytes


DE PALPATION OSSEUSE MUSCULAIRE MANUEL TÉLÉCHARGER GRATUIT ET

Le deltoïde et le petit tit rond ont été estompés. Elle comprend 11 chapitres qui couvrent toute la palpation des muscles squelettiques du corps. Le Manuel de palpation osseuse et musculaire est un outil en mesure de contribuer à lancer de nouvelles générations de thérapeutes dans cette direction ambitieuse et je me réjouis de le voir arriver sur le marché. Par conséquent, une contraction musculaire plus intense est nécessaire pour stabiliser les articulations. Fichiers publics: Si ça ne marche pas, augmentez progressivement la résistance autant que nécessaire.

Télécharger Gratuitement: Manuel de Palpation Osseuse et podkarpacie.info http:// podkarpacie.info Télécharger gratuitement Manuel de palpation osseuse et musculaire: Points gâchettes, zones de projection et étirements du livre PDF/MOBI/EPUB. 17 nov. Télécharger Manuel de palpation osseuse et musculaire: Points gâchettes, zones de projection et étirements gratuitement. Télécharger livres.

Inscription à: Publier les commentaires Atom. Popular Posts. Précis Electrotechnique PSI. Cet ouvrage la collection de référence des classes prépas scientifiques, conçue pour satisfaire les besoins des étudiants et conforme Précis Physique des ondes PSI. Manuel de palpation osseuse et musculaire. Cet ouvrage Le Manuel de palpation osseuse et musculaire identifie les besoins des praticiens et étudiants en massage et y répond de f Au coeur de Zend Framework 2.

All rights reserved. Cet ouvrage contient aussi un grand nombre de séquences vidéo, à la fois sur les DVD et sur le site Internet Evolve. Je me sens humblement honoré de votre participation. Merci aussi à tous ceux qui ont servi de modèles pour les illustrations dans le livre et les DVD qui accompagnent le livre.

MUSCULAIRE ET DE TÉLÉCHARGER GRATUIT PALPATION MANUEL OSSEUSE

Un merci spécial à Betsyann Baron pour son concours inestimable dans le recrutement de si nombreux modèles!

Merci à Chuck et son équipe vidéo à Visionary Production pour avoir rendu le tournage vidéo aussi efficace et distrayant. Merci à Steve et Lois à Top Graphics, pour leur travail rapide et excellent. Vous participez tous au succès de ce livre. Finalement, un énorme merci à toute ma famille, en particulier ma femme et mon ange, Simona Cipriani. Je vous aime tous et suis impatient de passer plus de temps avec vous, maintenant que ce projet est enfin achevé! Palpation osseuse et ligaments Chapitre 7: Palpation osseuse et ligaments du membre supérieur, 69 Section 1: Ceinture scapulaire, 70 Section 2: Bras et avant-bras, 76 Section 3: Bord radial du poignet scaphoïde et trapèze , 80 Section 4: Os carpiens centraux du poignet capitatum, lunatum et trapézoïde , 83 Section 5: Côté ulnaire du poignet triquetrum, hamatum et pisiforme , 84 Section 6: Face antérieure du poignet, 85 Section 7: Main, 87 Section 8: Ligaments du membre supérieur, 89 Table des matières Chapitre 8: Face, 94 Section 2: Crâne, 96 Section 3: Face antérieure du cou, 99 Section 4: Face antérieure du tronc, Section 6: Face postérieure du tronc, Section 7: Ligaments de la partie axiale du corps, Chapitre 9: Palpation osseuse et ligaments du membre inférieur, Section 1: Bassin, Section 2: Cuisse et jambe, Section 3: Face médiale du pied, Section 4: Face latérale du pied, Section 5: Face dorsale du pied, Section 6: Face plantaire du pied, Section 7: Ligaments du membre inférieur, Partie III: Palpation musculaire Chapitre Muscles de la ceinture scapulaire, Chapitre Pour commencer, les deux principaux objectifs de la palpation, repérage et évaluation de la structure recherchée, sont analysés.

Puis les principes généraux qui expliquent comment palper sont présentés. Mais la palpation des muscles est plus nuancée et plus difficile.

GRATUIT ET DE OSSEUSE TÉLÉCHARGER MUSCULAIRE MANUEL PALPATION

Le chapitre 2 explore la palpation de façon beaucoup plus approfondie, et propose des méthodes et des indications plus subtiles et plus élaborées, directement applicables à la palpation du muscle.

Définir les concepts-clés du chapitre.

Argumenter comment la palpation avec une écoute attentive implique à la fois les mains du thérapeute et son esprit. C oncepts-clés barrière tissulaire écoute attentive muscle cible palpation pression adaptée répertoire palpatoire 6. Décrire un exercice à réaliser pour améliorer les compétences palpatoires. Cependant, définir la palpation comme un simple toucher est simpliste, car elle recouvre bien davantage.

Tout son savoir anatomique en rapport doit être intégré aux sensations que ses doigts captent sur le corps du patient et envoient à son cerveau. La conscience du thérapeute doit être ouverte aux sensations qui émanent du patient, mais il doit en même temps interpréter ces sensations avec un esprit averti figure Par principe, quand il sera question du contact du thérapeute avec le patient, ce texte se référera aux doigts ou aux mains.

Objectifs de la palpation: La première étape est le repérage de la structure cible. Le premier objectif, et peut-être le principal objectif du praticien de thérapie corporelle débutant, est de localiser la structure cible à palper. Simplement toucher les tissus du patient est une chose, parvenir à les toucher en distinguant la structure cible de tous les tissus adjacents est une tout autre affaire.

Cela exige que le thérapeute soit capable de repérer toutes les limites de la structure, en crânial, caudal, médial, latéral et même en superficie et en profondeur.

Si la structure est superficielle et immédiatement sous la peau, ce sera sans doute relativement facile. Alors que si la structure cible est située plus profondément dans le corps du patient, la repérer peut devenir un véritable défi. ENCADRÉ Par principe, il est préférable de commencer par inspecter visuellement la région à palper avant de placer vos mains sur le patient.

Une fois les mains posées sur le patient, elles masquent toute information visuelle qui pourrait être présente. Aussi basique que puisse paraître la palpation dans un but de repérage, elle constitue une première étape absolument capitale, car si une structure ne peut pas être repérée avec précision, elle ne peut pas non plus être évaluée avec exactitude.

Cela suppose de devenir conscient des qualités de la structure cible ; sa taille, sa forme et ses autres caractéristiques. Est-elle molle? Est-elle enflée?

Est-elle tendue ou dure? Comment palper? Cela exige que la palpation soit effectuée lentement. Se déplacer trop vite, ou sauter frénétiquement autour du corps du patient ne permet pas une palpation efficace et attentive.

Utiliser une pression adaptée La question suivante, qui surgit quand on réfléchit à comment palper, est quelle pression utiliser? Parce que la palpation est un entraînement à la sensation, il est impératif que les doigts du thérapeute soient sensibles aux tissus du patient sur lesquels il les pose. Cependant, quantifier la pression de palpation est difficile. Les recommandations sur le degré de pression palpatoire vont de 5 g à 4 kg de pression ; le second de ces nombres est fois plus grand que le premier!

Quelle est la pression excessive quand on palpe avec une pression profonde? Un bon moyen de la déterminer consiste à surveiller le blanchiment des ongles des doigts palpatoires. ENCADRÉ Un exercice qui permet de voir à quel point une pression excessive est inefficace consiste à appuyer très fort la pulpe de votre pouce sur une surface dure pendant 5 ou 10 secondes. Inversement, il y a ces thérapeutes qui ont la main lourde, utilisent une pression excessive et oublient le confort du patient.

Cette pression doit être considérée comme excessive. La pression optimale est celle qui est adaptée aux circonstances, quelle que soit cette pression. Il y a des patients qui supportent mal une pression forte, ressentie comme douloureuse. Il arrive que le même patient préfère une pression légère dans une région du corps, et une pression appuyée dans une autre région. On sent une barrière tissulaire quand les tissus du patient opposent une résistance accrue à la pression des doigts du thérapeute.

Le tissu qui constitue cette barrière est souvent le tissu important à repérer et à évaluer. Cette remarque vaut également pour un muscle mince et superficiel. Qualité du toucher palpatoire Il y a un autre aspect de la palpation sur lequel il faut se pencher, qui est la qualité du toucher palpatoire.

La qualité du toucher palpatoire doit être confortable pour le patient. Généralement, les thérapeutes qui palpent le mieux sont ceux qui utilisent leurs doigts. Du point de vue du thérapeute, la palpation par la pulpe des doigts est également plus souhaitable, car la pulpe des doigts est plus sensible que le bout des doigts et mieux à même de percevoir les indices palpatoires subtils dans le corps du patient.

Quand palper? Tout le temps.

ET MUSCULAIRE TÉLÉCHARGER PALPATION MANUEL GRATUIT OSSEUSE DE

Chaque fois que nous touchons le patient, nous devons le palper en même temps. En même temps que nous exerçons une pression sur les tissus du patient, nous sentons leur qualité et leur réaction à notre pression. Cette nouvelle information est susceptible de nous guider pour modifier ou ajuster notre traitement au patient.

Le traitement est un processus dynamique. Comment apprendre à palper? Autrement dit, le traitement est une voie à double sens: Une fois cette épreuve réussie, replacez le cheveu, sous deux pages cette fois, et recommencez. Si cet exercice est répété, le nombre de pages sous lequel vous pouvez repérer et suivre le cheveu augmentera graduellement et votre sensibilité progressera. Encore plus important que les exercices de palpation avec des manuels, il est impératif que la palpation soit appliquée directement Chapitre 1 Introduction à la palpation sur le patient.

Pendant que vos mains se déplacent sur la peau du patient, fermez vos yeux afin de vous rendre imperméable aux stimuli sensoriels étrangers, et essayez de vous représenter toutes les structures sous-cutanées sur lesquelles vos mains passent. Mieux vous vous représenterez la structure sous-jacente, plus vous serez capable de la sentir, avec vos mains palpatoires et avec votre esprit. Perfectionner notre 5 répertoire palpatoire est un travail en évolution constante, un voyage sans fin.

Cependant, les chapitres écrits ne peuvent que fournir des directives et un cadre de travail sur la façon de palper. Fondamentalement, la palpation est une habileté kinesthésique et, en tant que telle, elle ne peut être apprise que par des moyens kinesthésiques. Référence 1. Frymann VM: Palpation, its study in the workshop, AAO Yearbook: Les deux directives fondamentales, décrites comme la science de la palpation musculaire, sont la connaissance des insertions et des actions du muscle cible.

Au total, ces directives peuvent contribuer à enrichir le répertoire palpatoire des muscles du corps. Le chapitre conclut avec une liste récapitulative des 20 directives. Définir les concepts-clés de ce chapitre. Expliquer pourquoi il vaut mieux chercher visuellement le muscle cible avant de poser la main palpatoire sur le patient. Expliquer comment la connaissance des actions associées peut aider à palper les muscles rotateurs de la scapula, en donner un exemple et en faire la démonstration.

Discuter pourquoi il est important de décontracter et de détendre passivement un muscle cible quand on palpe ses insertions osseuses.

Expliquer en quoi fermer les yeux pendant la palpation peut aider le thérapeute. Suite 7 8 Manuel de palpation osseuse et musculaire O bjectifs du chapitre—Suite 2 C oncepts-clés actions associées ajouter une résistance alterner contraction et décontraction à petits pas art de la palpation musculaire contraction isolée La première étape palpatoire est le repérage précis de la structure cible. Quand la structure cible est un os ou un repère osseux, le processus de palpation est relativement facile, parce que le squelette est un tissu dur entouré de tissus mous.

Par conséquent, les os et les repères osseux font saillie. Quand nous parlons de palper un muscle, par principe, nous sous-entendons le repérage du muscle.

Dans ce but, dans ce chapitre, nous proposons 20 directives qui contribueront à accroître le répertoire palpatoire de la musculature du corps. Reportez-vous au DVD 1 pour une démonstration de comment palper. Si nous savons où il se situe, il nous suffit de placer nos mains à cet endroit et de chercher à le sentir. À travers la peau, on se trouvera directement sur le muscle, sauf si le tissu graisseux sous-cutané est particulièrement abondant dans cette région.

Ainsi, la première étape de la palpation musculaire est la connaissance des insertions du muscle cible. Par conséquent, pour palper un muscle, la première étape indispensable est la connaissance des insertions du muscle cible. Lorsque le muscle cible est situé en profondeur sous un autre muscle, il peut devenir beaucoup plus difficile à palper et à distinguer à la fois des muscles voisins et des muscles superficiels.

Dans ce cas, demander au patient de contracter le muscle cible, en exécutant une ou plusieurs de ses actions, aide à mieux le distinguer de la musculature adjacente et des autres tissus mous. Il exige la connaissance non seulement des actions du muscle cible, mais aussi des actions de tous les muscles adjacents.

Cela veut dire que le muscle cible doit être le seul à se contracter et que tous les autres doivent rester décontractés. Quand un muscle se contracte, il devient franchement plus dur et plus aisé à distinguer des autres tissus mous adjacents.

En supposant que tous les muscles adjacents restent décontractés et donc mous, la différence de texture tissulaire entre le muscle cible dur et les muscles adjacents mous deviendra claire.

Par conséquent, la seconde étape de la palpation musculaire est la connaissance des actions du muscle cible figure Utiliser les insertions et les actions pour palper un muscle cible peut être considéré comme la science de la palpation musculaire.

Cela signifie que le muscle cible doit être le seul à se contracter et que tous les muscles proches de lui restent décontractés.

There was a problem providing the content you requested

Simplement, il le fait sur un mode isométrique au lieu de concentrique. Cela provoquera tout de même la contraction et le durcissement du LEH, rendant plus difficile de palper et de distinguer le LEO.

Prenons comme exemple de muscle cible le fléchisseur radial du carpe, qui fait partie du groupe des fléchisseurs du poignet. Cela isolera la contraction du fléchisseur radial du carpe. Cela va entraîner une contraction plus intense du rond pronateur, le rendant plus facile à palper et à distinguer de la musculature adjacente figure Pour rendre le FRC plus facile à palper, on demande au patient de réaliser une de ses actions.

Mais, si on demande au patient de faire une inclinaison radiale comme montré en B, la contraction se limitera au FRC, alors que le LP adjacent restera décontracté. Cela rend la palpation et la distinction du FRC plus faciles. Le rôle du thérapeute consiste simplement à résister à la contraction du muscle, pas à dominer le patient.

GRATUIT DE OSSEUSE ET MANUEL TÉLÉCHARGER MUSCULAIRE PALPATION

La bonne solution est de commencer avec une résistance légère, tout en essayant de palper le muscle cible. Si ça ne marche pas, augmentez progressivement la résistance autant que nécessaire.

Cela facilite la palpation et le repérage du fléchisseur radial du carpe figure Ces directives supplémentaires sont présentées dans les pages suivantes.

Il est difficile sinon impossible de se rappeler une liste aussi longue. Quand vous demandez au patient de contracter le muscle cible ou de le contracter contre votre résistance au cours de la palpation, souvenez-vous de lui accorder un repos toutes les quelques secondes environ.

Maintenir une contraction isométrique prolongée peut devenir inconfortable et douloureux. Ajouter une contraction augmente la force de contraction du muscle cible du patient. Autrement, des muscles supplémentaires se contracteraient sans doute et la contraction du muscle cible ne serait pas isolée.

Pour cette raison, quand vous essayez de palper un muscle cible, commencez par regarder, puis placez votre main palpatoire dessus pour chercher à le sentir.

À présent, regardez à nouveau avant de placer votre main palpatoire sur le patient. Avec la contraction, il est encore plus probable que ces tendons distaux se tendront et deviendront évidents à la vue, vous aidant ainsi à les repérer et à les palper figure , B.

Cela peut se vérifier quand le ENCADRÉ Il faut noter que, chez de nombreux individus, le muscle long palmaire est souvent absent, unilatéralement ou bilatéralement. Une fois le muscle cible trouvé, continuer à le palper le long de son trajet est beaucoup plus facile que le repérage initial. Pour cette raison, une bonne directive palpatoire est de toujours chercher à sentir le muscle cible là où il est le plus facile à trouver. A montre que le tendon distal du muscle fléchisseur radial du carpe FRC peut éventuellement être visible même quand il est décontracté.

B montre que, quand il est contracté dans ce cas contre résistance , son tendon distal se tend et devient encore plus apparent visuellement. Par exemple, dans le cas du fléchisseur radial du carpe, si le tendon distal est visible voir figure , commencez votre palpation à son niveau. Muscolino JE: La figure illustre la palpation perpendiculaire du corps du rond pronateur.

Cela doit être effectué à petits pas, centimètre par centimètre. Si vous touchez le muscle cible en un point, vous ne devez pas sauter 5 cm au-dessous pour le toucher à nouveau. Plus loin vous vous déplacez, plus vous avez de probabilité de ne plus être sur le muscle et de perdre le fil de sa palpation. En outre, le fait que le patient alterne contraction et décontraction du muscle cible, pendant que le thérapeute suit le trajet du muscle à petits pas, contribue à la réussite de la palpation.

À chaque centimètre du processus de palpation, si le muscle cible se contracte et se décontracte alternativement, le thérapeute peut sentir son changement de consistance, de molle quand il est décontracté, à dure quand il est contracté, à molle quand il se décontracte à nouveau.

Si le thérapeute dévie accidentellement du muscle cible vers un autre tissu, ce sera 13 évident, parce que le changement de consistance, de mou à dur et retour à mou quand le muscle cible se contracte puis se décontracte , ne sera pas perçu.

La seule action efficace pour isoler la contraction du petit pectoral à la face antérieure du thorax est la sonnette médiale de la scapula.

Cela activera immédiatement le petit pectoral, le rendant aisément palpable à travers le grand pectoral figure On peut utiliser la même procédure pour palper les muscles rhomboïdes à travers le trapèze moyen voir figures et Palper à petits pas signifie que le muscle est palpé par touchers successifs, chacun immédiatement après le précédent.

Ce réflexe nerveux peut être utilisé avec profit dans la palpation de certains muscles. La connaissance des actions associées du bras et de la scapula peut être très utile quand on palpe les muscles de la rotation scapulaire, comme le petit pectoral.

Pour interrompre la contraction du trapèze supérieur, demandez au patient de placer sa main dans le creux lombaire. Comme le trapèze supérieur fait une sonnette latérale de la scapula, il sera inhibé et restera relâché. Une fois cet autre muscle contracté, il empêchera sans doute la palpation du muscle cible. Il importe de ne pas avoir la main trop lourde.

Certains muscles profonds, pour être perçus, exigent une pression de modérée à forte. Une pression adaptée signifie appliquer la pression palpatoire optimale pour la palpation de chaque muscle cible.

Le trapèze supérieur, qui fait également une sonnette latérale, est inhibé par innervation réciproque parce que la scapula fait une rotation médiale et une élévation à cause de la position de la main dans le creux lombaire.

B.d'etudiants: Manuel de palpation osseuse et musculaire

Cela ne peut être perçu que par un toucher très léger. La palpation du grand psoas dans la cavité abdominopelvienne en constitue un excellent exemple. Le grand psoas doit être palpé par un abord antérieur. Pour le confort du patient, le thérapeute doit pénétrer très lentement les tissus du patient pendant que celui-ci respire lentement et régulièrement.

Pour commencer la palpation, demandez au patient de prendre une inspiration modérée à profonde. Ensuite, pendant que le patient souffle, pénétrez lentement en direction du psoas.

Puis continuez à pénétrer lentement et plus profondément pendant que le patient expire à nouveau. Il peut être nécessaire de répéter ce processus une troisième fois pour atteindre le psoas. Un muscle profond peut généralement être atteint de cette manière avec deux ou trois expirations du patient. ENCADRÉ Quand vous demandez au patient de respirer en accompagnant votre palpation, pendant que vous pénétrez lentement et profondément les tissus du patient pour accéder à un muscle profond, il est important que sa respiration ne soit ni rapide ni superficielle.

Une respiration très profonde risque de repousser vos mains, particulièrement si vous palpez dans la région abdominale. Le rythme de la respiration est plus important que sa profondeur. La respiration du patient doit être lente, rythmée et détendue.

Pour le patient, ce mode respiratoire est facilité si vous-même respirez de façon identique. Autrement dit, contracter un muscle cible aide à le distinguer du tissu mou adjacent, mais rend plus difficile de le distinguer des autres tissus durs adjacents, comme ses insertions osseuses. Fermer les yeux permet au thérapeute de concentrer toute son attention sur les doigts qui palpent, augmentant ainsi leur précision sensorielle. Par exemple, si on a appris la palpation du sternocléidomastoïdien SCM , palper les scalènes devient une opération facile voir p.

De la même manière, on peut se servir du SCM pour repérer et palper le long du cou voir p. Malheureusement, il semble que chacun ait une notion différente de ce que court signifie quand il est question de la longueur des ongles. Quand on lime les ongles, il est important de terminer avec une lime à ongles qui polit et adoucit le bord des ongles.

Les ongles courts mais pointus peuvent être tout aussi inconfortables et douloureux pour le patient que les ongles longs. Il importe de réaliser que la position de palpation optimale pour palper un muscle cible donné peut ne pas coïncider avec celle dans laquelle on place habituellement le patient pour traiter ce muscle. On traite généralement les patients en procubitus ou en décubitus.

Par exemple, le petit pectoral est le plus souvent traité sur un patient en décubitus. Mais la position idéale pour palper le petit pectoral est sans doute la position assise.

A montre la longueur correcte des ongles quand on palpe et travaille en profondeur. Un bon moyen de vérifier que la longueur des ongles est suffisamment courte pour la palpation en profondeur est montré en B. Voyez si vous pouvez attraper les ongles de votre main palpatoire les ongles étant orientés face à vous avec un ongle de votre autre main.

Souvent, on peut placer le patient dans plusieurs positions pour palper un muscle cible particulier. Pour chaque palpation musculaire montrée dans la partie III de ce livre, des positions alternatives du patient sont proposées quand elles existent. Souvent, des méthodes palpatoires alternatives sont également présentées. Les 20 directives sont toutes recensées ici sous forme de liste. Connaître les insertions du muscle cible pour savoir où placer les mains.

Connaître les actions du muscle cible. Palper en glissant perpendiculairement en travers du corps ou du tendon du muscle cible. Une fois repéré, suivre le trajet du muscle cible à petits pas successifs. Utiliser la connaissance des actions associées pour palper les muscles cibles que sont les rotateurs de la scapula.

Utiliser une pression adaptée. Décontracter et détendre passivement le muscle cible quand on le palpe au niveau de ses insertions osseuses. Si le patient est chatouilleux, utiliser une pression ferme et demander au patient de placer une de ses mains sur la main palpatoire.

Les ongles des doigts doivent être très courts et lisses. Placer le patient dans une position qui soit optimale pour la palpation musculaire.

Conclusion Bien que la science de la palpation musculaire débute avec une connaissance solide des insertions et des actions du muscle cible, transformer la palpation en un art exige bien davantage. Globalement, ce qui est indispensable, ce sont des mains sensibles, une réflexion critique et une volonté de créativité.